Le Konjac : secret minceur venu d’Asie

Vous connaissez le dernier secret minceur d’Asie ? C’est le fabuleux « konjac ». Idéal pour celles qui veulent perdre du poids et toutes celles qui ont connu des échecs en optant pour des régimes sauvages. C’est un aliment encore méconnu, mais très efficace comme astuce minceur. Nous vous en faisons connaître davantage.

Plante à vertus minceur et détoxyfiantes

De la famille des Araceae, la plante de konjac est une plante à vertu minceur très efficace poussant dans les zones forestières du continent asiatique. On peut par exemple se rendre compte au cours d’un petit séjour au Japon que cette plante est cultivée un peu partout dans ce pays.

konjacplante

De son nom scientifique « amorphophallus konjac », cette plante est réputée mondialement pour ses vertus minceur. Elle contient moins de 90 % de calories qu’un féculent peut contenir. Consommée depuis plus de 2.000 ans au Japon, le konjac est utilisé pour lutter contre le cholestérol, pour éliminer les toxines comprises dans notre organisme et pour stabiliser le taux de sucre contenu dans notre sang ou la glycémie C’est la seule avec mention « perdre de poids » à être autorisée par le continent européen. Très riche en fibre soluble (glucomannane), c’est aussi un coupe-faim efficace. Après qu’on en ait consommé, on a moins faim. Il nous donne une indescriptible sensation de satiété dans l’estomac. C’est entre autres dû au fait que cette plante absorbe beaucoup de corps liquide soit à 100 fois de son volume pour gonfler ensuite dans l’estomac. Il laisse moins de place aux autres aliments. Il devient un gel naturel visqueux qui capture les graisses et le sucre entassés dans notre corps.

Le Konjac est-il dangereux ?

Le konjac est bon pour la santé. Cependant, il est fortement recommandé de ne pas en abuser. Il peut constituer un danger, surtout pour les plus petits.

Gonflant dans l’estomac, ce dernier peut se dilater à forte consommation de konjac. Et donc, contrairement à ce qui doit être, la prise non modérée de ce coupe-faim peut vous faire gagner de poids et vous donner des ballonnements à l’arrêt de sa consommation.  Pour ce qui est du cas des diabétiques, mieux vaut prendre l’avis de vos médecins, car la consommation de konjac peut tout à fait réduire l’efficacité de certains médicaments.

konjac-fruit-a

Le konjac n’est pas un aliment dangereux pour les adultes, mais pour les enfants si. Leurs petits estomacs ne peuvent en aucun cas supporter de dilatation. Certains ont même connu de décès en ayant consommé des bonbons gélifiés de konjac en Asie, là où cette plante est très populaire. La consommation et même la vente de ces bonbons sont strictement interdites sur le continent européen, notamment en France. Ces bonbons durcissent une fois arrivés dans l’estomac.

Comment le consommer ?

D’abord, la plante de Konjac se présente sous forme de racines. Son tubercule atteignant près de 80 cm de circonférence est ensuite réduit en poudres planches pour être ensuite transformé sous différentes formes de pâtes. On retrouve le « shirataki » (vermicelle asiatique), le kishimen (tagliatelles), et le gohan (petites perles ressemblant à des grains de riz).

Le konjac a gardé son goût neutre et peut s’imprégner facilement des saveurs des autres aliments et épices auxquels il est mélangé. Pour le consommer, il peut être ajouté dans vos ragoûts, salades, crudités, et pâtes. Vous pouvez en trouver dans n’importe quelles épicerie et magasin alimentaire asiatique.

tuberculekonjac

Utilisé comme coupe-faim, il se consomme aussi sous forme de gélules que vous pouvez commander en pharmacie. Il se conserve plusieurs mois dans son emballage. Son mode d’emploi est de 1 à 2 gélules par prise soit une à 2 fois par jour.  Prenez-les 1 h à 30 min avant le repas, et accompagnez-les d’un grand verre d’eau. L’avantage des gélules de konjac, c’est qu’elles ne se dilatent qu’une fois arrivées dans l’estomac pour permettre d’éviter les problèmes d’obstruction.

Comment faire un régime au Konjac ?
Protéines végétales, et si on s'y mettait ?